Bienvenu.es ! Vous trouverez ici toute mon actualité !

Tant qu’il y a de l’amour

« Tant qu’il y a de l’amour », est mon second roman.

Suzanne vit avec ses quatre enfants de quatre pères différents, Achille, Jules, Arthur et Mathilde qui ont entre 17 et 6 ans. Ils partagent un quotidien tendre et fantasque, à l’image de leur mère. Liés par un amour indéfectible, ils ont surmonté toutes les épreuves, jusqu’à ce jour de novembre 2015 où tout s’écroule. Leur histoire rejoint alors celle du monde, et leur amour devient leur seule planche de salut.

Extrait

« C’est fou comme un mensonge est efficace quand il est vrai. Ismaël prend Mathilde dans ses bras, ce qu’il ne fait jamais, il ne sait pas, lui, comment on fait avec les petits, il sourit à son tour. Les autres le regardent, il n’est pas crédible. Mathilde le sent, redescend tout de suite. François n’est pas dupe, il ne saura pas la vérité, mais il n’a pas de raison de ne pas les faire entrer. Il espère simplement que Mathilde ne sera pas contrainte de manipuler trop souvent, trop longtemps, la manipulation abîme l’âme, il en sait quelque chose. »

Bio

Sandrine Cohen est comédienne, scénariste et réalisatrice de fictions et de documentaires. Elle se nourrit du réel pour alimenter sa fiction. Elle a publié Rosine, une criminelle ordinaire, aux éditions du Caïman, qui s’intéresse aux mécanismes du passage à l’acte meurtrier, et qui a reçu le Grand Prix de Littérature Policière en 2021. Tant qu’il y a de l’amour est son deuxième roman.

Rien n’aurait été possible sans mon éditeur Jean-Louis Nogaro avec qui c’est une joie constante de travailler.

Revue de presse

Voila un bel article ! Ainsi que les liens vers les différents média qui parlent de mon roman « Tant qu’il y a de l’amour ».

Ils en parlent sur le net :

Et le 14 septembre, c’est la sortie de « Rosine, une criminelle ordinaire » en poche.

Roman/Polar
Éditeur : Éditions du Caïman
Auteure : Sandrine Cohen

Date de parution : 6 septembre 2022
ISBN : 9782919066957

« La seule façon de traiter avec un monde non libre est de devenir si absolument libre que votre existence même est un acte de rébellion. »

Albert Camus